Rentrée des classes

4 coquetiers en fil de fer, un sac à dos pour la rentrée,  de la nourriture qui ravive les couleurs bleues de mon poisson rouge, 13 kilos de livres, une étagère un peu plus petite que sur l’image, des cartons des cartons des cartons à ne plus avoir de place pour faire de cabanes… Un peu plus d’un mois plus tard et 10 heures passées sur Amazon, nous sommes bien installés et me voici bien rentrée… à la fac ! Et oui, je n’ai pas pu résister et j’ai resigné pour une expérience ethnologique de deux ans sur les bancs d’une université qui s’apparente en fait davantage à un mini-village des sim’s. La banque, le musée, quelques magasins, les très nombreux fast-food, l’école de langue, le bookstore, les pom-pom girls, la bibliothèque ouverte jours et nuits en période d’examen, et aussi la salle de sport ! Car en cette période de rentrée des classes, je prends mes bonnes résolutions à l’avance : je veux essayer toutes les classes aux noms militaires et effrayants, kick-sculpt, spinning, ultimate core, BLT (déja fait, il fallait lire entre les lignes que ça me ferait presque pleurer), body pump,…

Il y a deux semaines se tenait donc la rentrée aux airs de carnaval, car il faut les conserver en bonne santé mentale les 40 000 étudiants qui déversent leur porte-monnaie dans les énormes tirelires de la fac. Alors ils nous ont accueillis comme il se doit : châteaux gonflables (dommage, j’avais cours), free food, pom-pom girls brillantes qui viennent juste d’être remaquillées pour la saison, concert en plein air… A l’intérieur, les associations étudiantes font leur promo à grand renfort de bonbons.

Et cette semaine, place aux fraternités pour la tant attendue « rush week » (littéralement la « semaine de ruée »), comprendre, la semaine de casting des nouvelles recrues qui bientôt arboreront fièrement leurs Ω Ψ Δ αΦδ tout autour du campus, oui, comme dans les films. Mais d’abord il faut faire ses preuves pour pouvoir intégrer les fameuses fraternités (pour les garçons) ou sororités (pour les filles)!

Samedi prochain, la foule va se presser aux portes du stade pour le premier match de football américain de la saison qui sera retransmis sur ESPN, Go Pantheeeeeers !

Et entre deux défilés de cheerleaders, après l’happy hour gratuite au musée et avant le cours de Spinning auquel je n’irai finalement pas, et bien je suis en cours ! A l’heure où les écoles primaires libèrent leurs petits prisonniers, moi je prends le chemin de la fac, j’évite les lézards qui traversent les trottoirs sans regarder, je marche jusqu’à l’arrêt de bus (qui sera encore en retard) et je vais m’asseoir sur les bancs de l’école. Et je suis contente d’y aller malgré le trajet dans un bus frigorifique ! Nous avons de grandes discussions en cours d’éthique sur la liste des choses à ne pas faire pour éviter de se faire traîner en justice par un client (la liste est longue à vous donner envie de changer de métier), nous regardons des vidéos youtube de Joaqin Phoenix qui simule une maladie mentale en cours de psychopatho, en cours de thérapie familiale nous faisons des jeux de rôles : qui veut être le papa ? la maman, le grand frère ? Ah non j’ai déjà fait la semaine dernière moi je veux être le thérapeute cette fois ! Et mon préféré pour la fin… le cours d’introduction à la psychothérapie, « pour la semaine prochaine vous devrez essayer une méthode de relaxation une fois par jour quand vous vous sentez stressés et analyser son effet », j’adoooore les devoirs à la maison! Et en plus Rémy cuisine le soir quand je rentre tard…C’est la vie étudiante, mais en mieux, sans la chambre universitaire, sans les salles de cours en préfabriqué, avec en plus la mascotte géante de l’équipe de foot qui fait des calins aux étudiants stressés,… Mais tiens au fait, et mes frais de scolarité, ont-ils servi à payer les chaussures à crampons des joueurs de foot ou les nouveaux livres à la bibliothèque ?

Ma description ethno-satirique de la fac est très schématique mais c’est la première et je suis encore un peu rouillée; mais je ne manquerai pas de vous relater les moeurs et coutumes des étudiants américains presque en live et en direct dans mes prochains récits de voyage à la fac ! Bonne rentrée à tous et bonne manif’ pour les grévistes d’entre vous ! Moi je n’ose pas imaginer à quel âge je vais partir à la retraite étant encore à la fac à mon grand âge…

Publicités