La minute blonde – La recette de la « pumpkin pie »

Ma liste des ingrédients de la « pumpkin pie » éditée dans l’iPhone, je m’en vais affronter les rayons bondés du supermarché en cette veille de Thanksgiving. Commençons notre promenade culinaire…

1 teaspoon ground ginger, 1 1/2 teaspoon ground cinnamon, 1/2 teaspoon ground allspice, 1/2 teaspoon cloves, 1/2 teaspoon cardamom, a pinch of salt

Je révise mes épices (nom féminin je viens de vérifier…) au fur et à mesure que je « raye » sur ma liste virtuelle les ingrédients nécessaire à la fameuse pumpkin pie. Gingembre, cannelle, clou de girofle pour les plus connues. Puis ça se complique : « Cardamom »… connais pas ! Wordreference me traduit ce mot par « plante d’Asie », hum, pas très convaincant, mais je la mets dans mon panier sans poser davantage de questions. Suivante. « Allspice », ce n’est pas un mélange d’épices comme on pourrait le croire à en juger par le nom et par nos connaissances en anglais. Non. « Allspice » est une épice à elle seule, parfois appelée « piment de Jamaïque », et nous avons d’ailleurs sniffé les feuilles de cet arbre qui sent très bon lors de notre escale au Mexique…  Ca je vous l’ai déjà dit, je radote. Mais peu importe, c’est un Yahtzee culinaire ! J’ai trouvé chacune des cinq épices qui atterriront à doses homéopathiques dans ma pumpkin pie et je me sens déjà un peu plus légère.

2 cans of pureed pumpkin

L’étape suivante est un peu plus délicate. Je cherche la purée de citrouille en boîtes de conserve. Je ne suis pas sûre de savoir à quoi ça ressemble. D’ailleurs pour être honnête je ne sais pas si je dois chercher au rayon légumes ou fruits en boîtes. Alors je tente les deux. Je me suis armée d’un panier pour pouvoir circuler plus facilement dans les rayons aussi peuplés que Times Square à l’heure de pointe, mais les caddies ont remplacé les taxis jaunes et les ménagères de 50 ans sont moins pressées que les chauffeurs de taxis New-Yorkais. Je ne suis pas très patiente et je rale un peu, mais j’arrive quand même à me faufiler dans les rayons jusqu’aux boîtes de citrouille prémachée qui finalement ont été rangées en tête de gondole, entre les cranberries et les chamallows. Au suivant…

3 eggs, granulated sugar, brown sugar…

Finger in the nose. Je continue…

3/4 Half and half

Traduction littérale : 3/4 de moitié moitié. Je vous ai perdus là je suis sûre ! Nous arpentons maintenant le rayon frais et « Half and half » est en fait un mélange moitié crème fouetté moitié lait. Et oui, la cuisine à l’amérique, pragmatique mais pas très poétique. Pourquoi s’embêter à mélanger soi même la crème et le lait quand on peut se les procurer déjà mixés ! Et pour vous dire à quel point les Américains aiment la cuisine efficace et pratique : juste à côté du « half and half » se vend le blanc d’oeuf liquide en brique, prêt à être versé dans la poele. Et vous, vos poules aussi séparent le jaune du blanc ?

1 pie crust

Je continue à m’avancer dans le rayon frais d’un pas assurée, la liste arrive à sa fin. Direction la pâte à tarte qui devrait se trouver à côté de la pâte à cookies réfrigérée-prête-à-être-découpée-enfournée-et-mangée. Non je ne vais pas faire ma pâte à tarte moi même mais ne criez pas au scandale. Dans la cuisine je ne suis encore qu’une apprentie, je n’ai pas le droit aux couteaux qui coupent et je commence à peine à m’intéresser à la cuisson du steak, alors soyez indulgents. Petit moment de frayeur quand j’arrive devant le rayon où trône la dernière pâte à tarte ! Je m’en empare aussi vite que si ma vie en dépendait. Vous connaissez ce sentiment de soulagement qui vous empare quand les portes du RER bondé se referment derrière vous un jour de grève quand dehors il fait froid et que le prochain RER n’arrivera pas avant 40 min. Et bien là c’est pareil. Je suis sauvée et je me félicite intérieurement de ne pas avoir été chercher le courier avant de venir, ça m’aurait sans aucun doute fait perdre ma place privilégiée au rayon frais.

3/4 Heavy Cream

J’ai moins de chance pour le dernier ingrédient de la liste. Le rayon qui ressemble à un champ de bataille a été vidé de tous ses pots de crème fouettée. Je suis un peu dépitée et n’étant pas sûre de ce qu’est la crème fouettée je ne sais par quoi la remplacer… Dans le doute je m’empare d’un pot de crème fraiche et de crème chantilly. Je pourrais peut-être improviser un « half and half » customisé qui fera aussi bien l’affaire. Et dans l’hypothèse où la pumpkin pie ne serait pas un succès, je pourrais toujours prétendre que c’était mon premier essai ! D’autres plus prudents répètent le dîner de Thanksgiving depuis quelques jours. Le fumet délicieux qui émane de son appartement ne laisse plus aucun doute : maintenant j’en suis presque sûre, la voisine s’entraîne à faire cuire la dinde farcie depuis au moins lundi.

Finalement je suis heureuse de n’être responsable que de la pumpkin pie cette année. Je ne peux imaginer avoir à sauter dans le bac à congelation du supermarché et me battre avec des cuisinières plus chevronnées pour attraper la dinde la plus dodue.

Cette liste de courses m’ayant donné faim, je vais de ce pas prendre mon goûter. Je reviendrai peut-être vous raconter Thanksgiving, une fois que le « Turkey-induced coma* » provoqué par tout le tryptophane contenu dans la dinde se sera dissipé.

Bon appétit à vous !

*état de somnolence provoqué par le tryptophane contenu dans la dinde, et non pas « coma induit pas lar Turquie » comme j’ai pu le lire sur internet

Publicités