Un dimanche au farmer’s market

Un marchand de crêpes sous un grand parasol fait des ronds de pâte pour passer le temps.

La dame aux fleurs s’ennuie en attendant les clients. Les orchidées penchent la tête, attristées de la voir ainsi.

Le maraicher a bien plus de succès, avec ses radis rose fluo, ses œufs blancs bios bien empilés, ses champignons géants rangés dans des barquettes bleu turquoise. Et puis il y a les tomates rouges en forme de fusée, les poivrons jaune gorgés de soleil, les courgettes zébrées, les piments qui ressemblent à des longs doigts de sorcière, les citrons marbrés jaunes et verts.

Une femme passe devant le petit monsieur aux crêpes sans s’arrêter puis va s’extasier devant les orchidées. La dame aux fleurs revit, un grand sourire traverse son visage. Les orchidées se redressent le long de leurs grandes tiges, relèvent la tête et étirent leurs pétales blancs parcourus de petits vaisseaux roses. Les affaires reprennent sous la grande tente de la petite dame ronde.

De l’autre côté de l’allée, un homme s’est barricadé derrière des palettes peintes en blanc pour faire griller des cuisses de poulet.

Une femme attrape des betteraves par les feuilles comme on attraperait un lapin par ses grandes oreilles.

Ma moitié échange sa monnaie contre un pain français, quelques tomates.

Le marchand de miel a disparu alors que nous avions le dos tourné…

 

Publicités